Forêt de montagne, forêts de vallées

Le climat et l’exposition des Pyrénées françaises sont propices au développement des forêts, jusqu’à des altitudes relativement élevées. Héritage du latin « sulva », les termes séubas ou séoubos se retrouvent fréquemment dans les noms de lieux dits. La forêt pyrénéenne est, pour l’essentiel, de hêtre et de sapin. La « hêtraie sapinière », est caractéristique de l’étage dit « montagnard », de 700 à 1800 m d’altitude. Dans les zones les plus sèches (Capcir, vallée du Rioumajou au-dessus de Saint Lary…), on trouve des zones de pins sylvestres ; au-dessus, en altitude, là où les espaces boisés font place aux estives, ce sont les bouleaux, sorbiers et pin à crochet qui dominent. Du Couserans au Pays basque, c’est bien le hêtre qui domine.

Les forêts des Pyrénées sont à connaître vallée par vallée, massif par massif.